La Genèse des bulles de Champagne

Le Champagne s’obtient par l’ajout de levures à un vin blanc initialement formé. Cela va provoquer une seconde fermentation que l’on réalise dans un environnement hermétique à savoir une bouteille bouchonnée. Les produits de la réaction sont bien évidemment de l’alcool mais également du dioxyde de carbone communément appelé gaz carbonique. Ainsi naissent nos bulles de Champagne.
Oui, mais pas que…

Pour avoir l’explication complète, il faut aller voir au fond de notre verre ou flute à Champagne. Les bulles qui se forment proviennent des impuretés du récipient dans lequel on verse le Champagne. Elles peuvent être de toutes natures : dépôts calcaires, fibres de celluloses provenant du torchon utilisé pour essuyer le verre, poussières en suspension dans l’air  ou encore défaut microscopique à la surface du verre.

Au moment du service, une microscopique poche de gaz est piégée par ces impuretés et c’est à leur contact que les bulles de dioxyde de carbone du champagne vont se former. Car elles vont en quelque sorte se sentir libérées de la pression du liquide qui les entoure.

Pour les plus maniaques d’entre vous, n’essayez pas de récurer vos verres à la perfection, c’est peine perdue. D’autant plus que le Champagne se juge à la finesse de sa bulle.